27 rue Claude Decaen - 75012 Paris

Les arts martiaux chinois externes

Les arts martiaux chinois externes (wai jia) :
kung fu traditionnel, wushu sportif, wing chun,
shuai jiao, jeet kune do.

Tout en rapidité, en souplesse, en précision et en puissance, le kung fu traditionnel qui recouvre des centaines de styles, est originaire du célèbre temple de Shaolin, où les moines bouddhistes le pratiquaient à mains nues ou avec armes pour se défendre des brigands et se maintenir en bonne santé. Le shaolin chuan  était à l’origine une méthode de formation à la fois spirituelle et pratique. Au XVIIIe siècle, les techniques des écoles du shaolin se répartissent en postures, déplacements, blocages, coups de poing, techniques de mains et de jambes ainsi qu'en diverses techniques de saisies. Toutes ces techniques sont directement inspirées des mouvements des animaux : boxe du tigre, de la grue ou encore de la mante religieuse… Avec les incendies qui ravagent les temples de Shaolin au XVIIIe siècle, les styles se répandent un peu partout en Chine. Puis, deux siècles plus tard, dans le reste du monde.

Dans la Chine maoïste des années 1950, le gouvernement décide de réunir des experts de wushu afin de répertorier tous les styles traditionnels existants pour créer des formes de synthèse propres à la pratique sportive et à la compétition. Le Wushu sportif comprend aujourd’hui dix taolu (formes) standardisés mains nues et armes ainsi qu’une forme de combat utilisant les techniques de pieds, de poings, de saisie et de projection, le sanda, qui se pratique sur une plateforme surélevée. Dérivé des arts martiaux traditionnels et davantage axé sur des performances gymniques, le taolu sportif est très spectaculaire. Reconnu de Haut Niveau en 2010 par le Ministère des Sports en France, le wushu sportif fait partie des sept sports en  lice pour devenir olympique en 2020.

Le shuai jiao est l’art millénaire de la lutte traditionnelle chinoise. Il combine les techniques de préhension (saisies et contre-saisies) et les techniques de projection. Sport déjà très populaire durant la dynastie Qin (-221 av JC), ses règles de compétition actuelles ont été fixées en 1928.

Le wing chun, originaire du sud de la Chine, est un art martial destiné au combat rapproché, incluant des techniques à mains nues et le maniement d'armes. Très développé à Hong Kong et Taïwan, le wing chun a bénéficié au xxe siècle d'une rapide expansion en Europe et aux Etats Unis, en raison notamment de l'efficacité au combat qu'il permet rapidement d'acquérir, de méthodes modernes d'enseignement, et de la notoriété de l'acteur Bruce Lee. L’entraînement au mannequin de bois fait partie intégrante de la pratique, de même que les chi sao (exercices avec partenaire).

Le jeet kune do (« la voie du poing qui intercepte ») est une discipline moderne créée par Bruce Lee dans les années 1970, qui combine les techniques traditionnelles chinoises, notamment le wing chun, avec les techniques issues de la boxe anglaise, de l’escrime ou du kali (art de combat philippin). Le jeet kune do vise l’efficacité dans le combat rapproché.